Prenez de l’avance dans votre carrière en évitant ces erreurs de langage corporel

Il peut être difficile de grimper dans la hiérarchie des carrières dans le meilleur des cas. Dans certains cas, quels que soient vos efforts, vous n’arrivez pas à progresser. Avez-vous déjà pensé que la réussite ne se limite pas à la quantité de travail que vous faites ?

La façon dont vous vous comportez peut donner lieu à une multitude de signaux non verbaux au bureau. Ne vous inquiétez pas, on vous est là pour vous aider. Sortez votre bloc-notes et préparez-vous à être attentif, car nous vous guiderons à travers le langage corporel des choses à faire et à ne pas faire. Grâce à notre aide et à nos conseils, vous dirigerez le bureau en un rien de temps.

Croiser les bras

EMMANUEL DUNAND/AFP/Getty Images
EMMANUEL DUNAND/AFP/Getty Images

Ça semble évident, mais vous seriez surpris de voir combien il est facile de faire sans s’en rendre compte. Vous pourriez avoir tendance à le faire pendant que vous pensez à un courriel sérieux que vous vous apprêtez à envoyer, ou même pendant que vous parlez à votre patron – mais détrompez-vous.

Ce geste apparemment innocent émet en fait des signaux qui disent « Ne me parlez pas, ne m’approchez pas ». Je ne suis pas d’humeur ». Bien que cela puisse être le cas (hé, qui n’a pas ces journées au travail), le fait de le faire n’est pas susceptible de vous faire obtenir une promotion.

Rouler les yeux

Photo by Jason Kempin/FilmMagic/Getty Images
Photo by Jason Kempin/FilmMagic/Getty Images

Rouler des yeux est l’une des pires choses que l’on puisse faire en interagissant avec un être humain, où qu’il soit, à moins de le connaître à un niveau profondément personnel et de lui inculquer un esprit vif et sarcastique.

Rouler les yeux au bureau pendant une réunion ou pendant que vous parlez à un collègue et que vous avez signé votre propre arrêt de mort. C’est une chose de rouler les yeux en plaisantant, mais le faire parce que vous êtes ennuyé, c’est faire savoir à votre interlocuteur que franchement, vous pensez qu’il s’agit d’une plaisanterie.

L’avachissement

Photo by Brooks Kraft LLC/Sygma via Getty Images
Photo by Brooks Kraft LLC/Sygma via Getty Images

On a compris : les chaises de bureau ne sont pas les choses les plus confortables qui soient, surtout quand on doit s’y asseoir pendant huit heures par jour. Elles offrent rarement le bon soutien dorsal et peuvent causer des problèmes à long terme, mais malgré cela, il y a une chose que vous ne devez jamais faire : vous affaler.

Il se peut que vous soyez vraiment dans le feu de l’action, que vous travailliez sur ce rapport comme s’il n’y avait pas de lendemain, mais votre posture à votre bureau en dit long. Si vous êtes assis de manière moins professionnelle, qui ressemble plus à un adolescent qui navigue sur Facebook, vous pouvez parier que cela va être abordé lors de votre prochain bilan.

Ne pas refléter les collègues de travail

Photo by LOIC VENANCE/AFP/Getty Images
Photo by LOIC VENANCE/AFP/Getty Images

Ces conseils sont assez élémentaires et, s’ils sont suivis, ils peuvent vous mener loin dans la vie, tant dans votre carrière que dans votre vie privée. Votre mère vous a-t-elle jamais appris la phrase “Faites aux autres ce que les autres vous font” ? Eh bien, c’est un peu ce dont nous parlons.

Si un collègue vous aborde de manière vive et enthousiaste, vous avez intérêt à lui répondre avec la même attitude. De même, s’il veut parler d’une affaire sérieuse, soyez franc. Si vous ne reflétez pas leur attitude, vous aurez moins de chances de vous mettre au même niveau. Cela vaut également pour le langage corporel.

S’approcher trop près

Photo by John Springer Collection/CORBIS/Corbis via Getty Images
Photo by John Springer Collection/CORBIS/Corbis via Getty Images

Nous sommes tous passés par là. Nous avons demandé l’aide d’un collègue ou d’un patron, et avant que vous ne vous en rendiez compte, ils se sont penchés sur nos épaules, si près que l’on pouvait sentir ce qu’ils ont mangé au petit déjeuner. Ce n’est agréable pour personne.

L’espace personnel est une chose à laquelle nous attachons tous de l’importance. À moins que ce ne soit votre partenaire ou quelqu’un que vous connaissez personnellement, se rapprocher trop près peut rendre les autres vraiment mal à l’aise. Si vous devez aider quelqu’un, soyez respectueux de sa bulle. Au lieu de vous pencher sur lui, tirez une chaise – et demandez-lui d’abord. Cela fait toute la différence.

Faites attention à la poignée de main

Photo by SAUL LOEB/AFP/Getty Images
Photo by SAUL LOEB/AFP/Getty Images

Ce n’est un secret pour personne que votre poignée de main en dit long sur votre personnalité au travail. Si vous vous présentez à un entretien et que vous commencez par une poignée de main comme un poisson mouillé, on s’en souviendra, ne vous y trompez pas.

Au contraire, une poignée de main ferme peut faire beaucoup de bien, en déclarant « Je suis ici pour faire mon travail avec puissance et efficacité ». Au lieu de dire : « Je suis ici pour faire mon travail et pleurer dans les toilettes à chaque occasion. » Le secret ? Allez-y pour une prise complète, mais pas une prise de main – et n’essuyez pas votre main avant. C’est dégoûtant.

Pas de contact visuel

Photo by Carl Court/Getty Images
Photo by Carl Court/Getty Images

Le contact visuel peut être délicat. Regarder directement quelqu’un que vous ne connaissez pas bien peut être assez gênant pour ceux d’entre nous qui sont moins confiants, mais pour progresser dans votre carrière, il faut avoir une attitude positive. Personne ne pensera que vous pouvez faire ce qu’il vous demande alors que vous ne pouvez même pas le regarder dans les yeux.

En établissant un contact visuel avec quelqu’un, vous lui faites savoir que vous êtes engagé, prêt à écouter et à penser ce que vous dites. Vous avez suffisamment confiance en vous pour être mis au défi et pour défier les autres.

L’air de s’ennuyer

Photo by In Pictures Ltd./Corbis via Getty Images
Photo by In Pictures Ltd./Corbis via Getty Images

Vous continuez peut-être à jeter des regards sur l’horloge ou à griffonner tranquillement des photos de votre chien sur votre bloc-notes. Quoi qu’il en soit, arrêtez.

C’est le travail, on s’ennuie tous. Nous voulons tous être ailleurs, faire quelque chose que nous aimons plutôt que quelque chose que nous tolérons mais que nous devons faire. . Même pour ceux d’entre nous qui ont la chance d’aimer leur travail, nous avons encore nos moments. Mais, gardez le secret.

Se faufiler dans une pièce

Photo by Alfred Gescheidt/Getty Images
Photo by Alfred Gescheidt/Getty Images

Avoir quelques minutes de retard pour une réunion n’est pas si grave. Ça arrive. Vous ne pouvez pas raccrocher ou vous êtes coincé dans les embouteillages. Même si cela peut sembler comme la chose la moins perturbante à faire est de se faufiler au fond de la salle, cela peut être dommageable.

Faites-vous plutôt connaître. C’est un bon moyen de montrer du respect à vos patrons et collègues. Ne sous-estimez jamais le pouvoir du langage.

Se serrer les mains

Photo by JOHN MACDOUGALL/AFP/Getty Images
Photo by JOHN MACDOUGALL/AFP/Getty Images

Croiser les bras est un mauvais geste, tout comme croiser les mains sur l’aine en restant debout sans bouger. « Qui fait ça ?! » vous vous demander. Nous sommes nombreux, en fait.

Croiser les mains en formant un V avec les bras est plus courant que vous ne le pensez, mais cela semble gênant et défensif. Vous n’êtes pas dans un tableau classique, alors ne vous comportez pas comme tel. En fait, l’idée ici est que traverser quoi que ce soit est une mauvaise idée – alors ne le faites pas – à moins que vous n’essayiez de rester au niveau d’entrée pour toujours.

Se pencher

Photo by Frank Ossenbrink/ullsteinbild via Getty Images
Photo by Frank Ossenbrink/ullsteinbild via Getty Images

S’appuyer sur un mur, une chaise ou une étagère, c’est peut-être ce qu’il faut faire quand on discute avec ses amis au café ou au téléphone à la maison, mais le faire au travail semble impoli et grossier.

En vous appuyant sur des choses que vous dites que vous ne respectez pas votre environnement de travail ou la personne à qui vous parlez. Il est probable que vous le faites, mais votre langage corporel dégage une toute autre impression. Tenez-vous bien droit.

Mâcher votre stylo/mordre vos ongles

Photo by Max Mumby/Indigo/Getty Images
Photo by Max Mumby/Indigo/Getty Images

Des millions de personnes dans le monde entier se rongent régulièrement les ongles, qu’elles soient nerveuses ou simplement ennuyées. Toute habitude qui consiste à mettre des choses dans la bouche, comme mâcher un stylo, par exemple, est un grand faux pas de la société.

Pour commencer, c’est peu hygiénique et nous le savons tous. Ensuite, on dit : “Je suis nerveux, je ne peux pas y faire face.” Faites-vous service et abandonnez les mauvaises habitudes dès maintenant.

Sans sourire

Photo by Bruno Vincent/Getty Images
Photo by Bruno Vincent/Getty Images

Vous êtes peut-être en mauvaise posture, vous rebondissez d’une tâche à l’autre comme si vous étiez une balle en caoutchouc, vous êtes tellement étiré que vous vous sentez vraiment brisé, mais vous devez quand même sourire et montrer à ces blancs nacrés. Oui, c’est difficile, mais il a été prouvé scientifiquement que le fait de sourire peut améliorer l’humeur.

Non seulement il vous rendra plus heureux, mais les gens seront plus susceptibles d’avoir une meilleure opinion de vous et de sentir qu’ils peuvent vous demander de l’aide ou vous approcher si nécessaire.

Bâiller fort

Photo by JUAN MABROMATA/AFP/Getty Images
Photo by JUAN MABROMATA/AFP/Getty Images

Le problème avec les bâillements, c’est que nous ne savons pas vraiment pourquoi nous le faisons. La science n’a pas été capable de trouver une réponse définitive à ces longues respirations. Une chose qui a été prouvée, c’est que les bâillements sont contagieux.

Vous avez peut-être une relation assez étroite avec les personnes de votre bureau, assez étroite pour que si vous bailliez, vous pouvez parier que toute l’équipe baillera bientôt. Avant même de vous en rendre compte, vous avez tué votre taux de productivité avant même qu’il n’atteigne 11 heures du matin.

Utilisation de gestes manuels élaborés

Photo by NICHOLAS KAMM/AFP/Getty Images
Photo by NICHOLAS KAMM/AFP/Getty Images

Nous savons que vous en avez assez de ce que vous devez et ne devez pas faire avec vos mains, mais il s’agit là d’une information vitale.Même si votre premier réflexe lorsque votre patron vous donne une tâche est de lever le pouce enthousiaste, ne le faites pas.

De tels gestes exagérés peuvent paraître enfantins, indiquant que vous n’avez pas beaucoup de confiance en soi. . Gardez ces gestes pour votre cercle social.

Regarder votre montre

Photo by Jeff J Mitchell/Getty Images
Photo by Jeff J Mitchell/Getty Images

Parfois, les traits les plus évidents sont ceux qui ont le plus besoin d’être soulignés. Nous sommes tous coupables de regarder l’heure, mais si vous regardez constamment l’heure – surtout lorsque vous parlez à un collègue – cela peut paraître impoli.

Après tout, qui voudrait parler à quelqu’un alors que vous avez l’impression qu’il attend juste de se déconnecter pour la journée, sans vraiment s’intéresser à un seul mot de ce que vous dites ?

Se cacher les mains

Photo by Tom Stoddart Archive/Getty Images
Photo by Tom Stoddart Archive/Getty Images

Il y a une raison pour laquelle les flics crient “Mains en l’air” lorsqu’ils procèdent à une arrestation. Les mains sont un outil puissant, notamment en raison de ce que vous pourriez y tenir. Si nous ne pouvons pas voir les mains d’une personne lorsque nous lui parlons, nous avons automatiquement l’impression qu’elle nous cache quelque chose.

La confiance est un élément essentiel de toute relation de travail, alors assurez-vous d’avoir les mains bien en vue lorsque vous parlez. Si vous ne le faites pas, vous donnez l’impression qu’on ne peut pas compter sur vous. Quelqu’un veut-il de quelqu’un comme ça dans son équipe ? La réponse est non.

Faire face à l’adversité

Photo by Stephen Lovekin/Getty Images for WIRED
Photo by Stephen Lovekin/Getty Images for WIRED

Tout comme la façon dont vous vous portez est importante, la direction que vous prenez l’est tout autant. Si vous êtes assis à une table avec un collègue qui a une conversation, mais que votre corps est dirigé dans une direction opposée, c’est tout à fait faux.

Le fait que vos pieds ou votre corps tout entier soient dirigés à l’écart de toute personne qui essaie de vous parler est considéré comme impoli. Lorsqu’une personne prend le temps de s’engager avec vous, elle veut avoir toute l’attention nécessaire. En tournant votre chaise pour lui faire face, vous faites preuve de respect envers elle et envers le sujet.

Utilisation de votre téléphone

Photo by Eric Lafforgue/Art in All of Us/Getty Images
Photo by Eric Lafforgue/Art in All of Us/Getty Images

Bien sûr, c’est une question difficile, étant donné que la plupart d’entre nous sont totalement accros à leurs smartphones. Après tout, ils font tellement pour nous. Bien que les téléphones puissent être une ressource précieuse sur le lieu de travail, ils constituent également un obstacle, nous permettant d’être connectés à nos e-mails 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Il se peut que vous soyez en train de discuter avec un collègue de travail et que vous entendiez votre message, et qu’en un rien de temps, vous regardiez votre téléphone au lieu de regarder la personne en question, en train d’avoir une conversation sans enthousiasme tout en lisant le dernier rapport. Si vous devez absolument prendre votre téléphone, excusez-vous d’abord.

Ne pas hocher la tête ou être réceptif

Photo by Michael Loccisano/Getty Images
Photo by Michael Loccisano/Getty Images

Lorsque vous avez une séance de brainstorming sérieuse et que vous ne pensez qu’à la durée de votre pause déjeuner, cela peut facilement se voir. Si un collègue donne le meilleur de lui-même, le moins que vous puissiez faire est de faire de nombreux signes de tête et des sourires d’encouragement.

Cela peut paraître simple, mais en faisant simplement ces deux choses, vous faites savoir à l’autre personne que vous êtes présent et que vous êtes prêt à travailler. Si vous restez assis en silence et que vous écoutez, ils ne seront pas vraiment sûrs que vous prenez tout en compte. Soyez réceptif et présent.