Le guide des super-aliments pour vous protéger naturellement et supporter votre foie

Votre foie est un moyen de purification naturelle qui permet d’éliminer les toxines de votre corps et nettoyer ainsi votre sang. Si vous ne prenez pas soin de cet organe, l’ensemble de votre organisme pourrait en pâtir. Aux États-Unis, on estime que 100 millions de citoyens environ souffrent du foie gras pathologique. Malheureusement, il n’existe à ce jour aucun médicament capable de traiter cette maladie.

Si vous désirez diminuer ou empêcher votre foie de succomber à la cirrhose ou au cancer, un bon régime s’impose. Un simple changement de votre huile de cuisson ou du pain que vous consommez peut tout changer à la longue. Vous pouvez apprendre si tel ou tel fruit, légume, noix ou boisson permettrait de purifier votre foie.

Craquez des noix pour votre foie

2_rlm
Getty
Getty

Comparées à ses semblables, les noix sont plus riches en acides gras bénéfiques, notamment l’Oméga-3. Cela est énormément bénéfique pour contrer la maladie du foie gras. Selon le Journal international de Gastroentérologie, les noix permettent d’améliorer les niveaux de cholestérol, et enrichissent le foie d’antioxydants. Ces deux bénéfiques peuvent diminuer les symptômes de la maladie du foie gras.

En 2015, une étude épidémiologique a démontré que les personnes qui consomment les noix de façon régulière ont une production hépatique plus importante. Plus encore, les recherches du centre “BNJ Open” rapportent que les mangeurs de noix ont moins de risque de développer un foie gras. Plus de noix pour votre noyau !

Rien ne bat les betteraves

4_rlm
Pinterest
Pinterest

La betterave, et surtout le jus de betterave, est riche en propriétés anti-inflammatoires. Selon une étude nutritionnelle effectuée en 2018 sur plusieurs espèces, la betterave diminue le stress oxydatif chez les souris. Lors d’une étude plus ancienne, la supplémentation en betterave a pu réduire l’inflammation et augmenter le taux d’enzymes hépatiques à pouvoir détoxifiant.

Sachant que les betteraves rouges pallient aux dommages cellulaires, elles protègent aussi le foie des maladies. Un fait démontré par le Journal de la Chimie de l’Agriculture et de la Nutrition. Les betteraves sont riches en bétaïne, un acide aminé capable d’éliminer les graisses du foie. D’après le Journal Américain de la Clinique Nutritionnelle, cela peut nettoyer le foie et le protéger contre une éventuelle maladie.

Cuisinez avec l’huile d’olive

A woman selects a bottle of olive oil from a grocery store shelf.
Budrul Chukrut/SOPA Images/LightRocket via Getty Images
Budrul Chukrut/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

En 2017, des scientifiques chiliens ont démontré que l’huile d’olive est capable de réduire le taux de graisse corporelle. Voilà une bonne nouvelle pour le foie. L’hydroxytyrosol, une substance retrouvée dans l’huile d’olive, stabilise les enzymes qui sont responsables de la pathologie du foie gras. Les rats obèses auxquels on a introduit l’hydroxytyrosl avaient des marqueurs enzymatiques hépatiques identiques à ceux des rats normaux.

Une étude sortie en 2018 prétend même que l’huile d’olive pourrait protéger le foie. Les composants chimiques de cette huile interagissent et stoppent l’action des substances toxiques, en plus de sécréter des antioxydants qui réduisent l’inflammation dans le foie. Ceci dit, trop d’huile d’olive pourrait s’avérer nocive, donc vous devriez consommer celle-ci en portions modérées.

Un jus de citron pour votre fois

A man explores a grove of lemon trees.
Unsplash/@callumskelton
Unsplash/@callumskelton

En plus d’être délicieux, l’ajout du citron dans votre eau est bénéfique pour votre organisme. Chez les souris, le jus de citron peut soigner les lésions au sein du foie, selon l’institut International de Recherche BioMed. Les scientifiques affirment que le citron contient une panoplie de composés biologiquement actifs, notamment la vitamine C, la pectine, le calcium et la vitamine B.

Même si certains sites de santé poussent vers la détoxification du foie par le biais du citron, il n’existe à ce jour pas de preuves scientifiques prouvant que celle-ci marche. D’après “les frontières en physiologie”, le citron compte plusieurs antioxydants qui peuvent réduire l’inflammation. Vous pouvez arroser vos salades de quelques gouttes de citron, mais n’en abusez pas.

Pauvre est le repas sans raisin

A person washes grapes in a sink.
Unsplash/@kimdonkey
Unsplash/@butterflyeffectsun

Pour une meilleure fonction hépatique, le raisin est le choix par excellence. Durant une étude en 2010, les participants ayant une stéatose hépatique ont consommé des grains de raison pendant trois mois, et ils ont obtenu une meilleure fonction au niveau de leurs organes. Les raisins sont riches en resvératrol, un antioxydants aux milles et un bénéfices pour le foie.

En 2011, des chercheurs à l’Université de Queensland ont découvert que le raisin peut réduire une partie de la pression subie par le foie. D’après ces scientifiques, le raison pourrait améliorer les symptômes des maladies et retarder la progression de l’insuffisance hépatique. Pour plus de pouvoir anti-inflammatoire, achetez les raisins rouges ou mauves.

Passez du pain blanc au pain complet

A bakery worker arranges a display of artisan bread.
Robert Alexander/Getty Images
Robert Alexander/Getty Images

Si vous n’avez toujours pas remplacé les pâtes et pains blancs par des grains entiers, vous pourriez changer d’avis pour votre foie. Selon une recherche du centre JAMA d’oncologie en 2019, les grains entiers peuvent diminuer de 37 % vos chances de développer un cancer du foie. D’après l’épidémiologiste Xuehong Zhang, les nutriments dans les grains entiers stabilisent l’inflammation et l’insuline, tous deux des marqueurs du cancer hépatique.

D’après le Journal international d’Endocrinologie, les grains entiers peuvent aussi réduire votre risque de développer la maladie du foie gras. L’avoine, le seigle, l’orge, le riz brun, et les pâtes de blé pourraient significativement augmenter vos chances d’éviter une maladie hépatique.

Les carottes aident à faire fonctionner votre foie

Two girls carry a woven basket of carrots.
Friso Gentsch/picture alliance via Getty Images
Unsplash/@heathergill

Les carottes sont extrêmement saines, et les consommer peut améliorer votre foie. Lors d’une étude réalisée en 2016 sur la Nutrition préventive et science alimentaire, les carottes ont amélioré la fonction hépatique chez les rats. La vitamine A peut protéger votre foie, d’après le Journal Européen en Immunologie, et une carotte moyenne contient 203 % de votre dose journalière recommandée en vitamine A.

La couleur orange des carottes provient du pigment de la Bêta-carotène, qui élimine les déchets du corps. Selon une étude animale réalisée en 2013 sur la chirurgie hépatobiliaire et la nutrition, la bêta-carotène jette les déchets hors du foie. Encore plus de raisons pour consommer les carottes.

Réveillez-vous et sentez le Café

A woman drinks coffee from a blue mug.
Yelena AfoninaTASS via Getty Images
Artur Widak/NurPhoto via Getty Images

D’après les recherches, le Café offre ses antioxydants qui pourraient projeter vos organes internes. Les scientifiques ont fait la revue de 20 ans d’études dans le Journal de la Gastroentérologie Clinique, et ils ont déterminé que le café peut ralentir le développement de la cirrhose. Il diminue également l’inflammation chez les patients atteints d’hépatopathie chronique.

Au terme d’une étude en 2016, les scientifiques ont remarqué une baisse du taux de mortalité chez les buveurs de café. Lorsque les patients atteints de maladie de foie gras ont bu au moins trois verres de café par jour, ils ont été moins enclins à développer la cirrhose. Pas mal pour votre simple verre de café matinal.

Le pamplemousse protège votre foie

3_rlm
Marka/Universal Images Group via Getty Images
Marka/Universal Images Group via Getty Images

Le pamplemousse contient deux antioxydants ; la naringine et la naringénine, tous deux capables de protéger le foie. Durant une étude animale en 2011 dans le Journal Européen de Nutrition, les scientifiques ont remarqué que le pamplemousse pouvait bloquer l’action de certaines substances chimiques dans le corps. En particulier, stoppe les substances chimiques qui oxydent dans le foie, ce qui prévient les dommages à long terme.

En revanche, le Journal Britannique de Pharmacologie Clinique alerte sur la possibilité d’interaction du pamplemousse avec les médicaments que vous prenez. Avant de consommer du pamplemousse pour votre foie, parlez-en avec un médecin. Ce n’est pas le seul fruit qui améliore la fonction hépatique !

Apaisez le foie gras avec du soja

A young boy eats tofu on a stick.
Jeffrey Greenberg/Universal Images Group via Getty Images
Jeffrey Greenberg/Universal Images Group via Getty Images

Le tofu et le lait de soja possèdent beaucoup de bienfaits en dehors de celui d’être une protéine légère. En 2012, les chercheurs de l’Université de l’Illinois ont découvert que le soja pouvait réduire la graisse dans le foie. Le professeur assistant Hong Chen a déclaré que le soja pouvait alléger les symptômes de la maladie du foie gras, notamment la réduction des triglycérides de 20 %.

En 2019, une revue scientifique dans la Nutrition a exploré plus de 130 études. D’après les chercheurs, le soja peut augmenter l’insuline, diminuer les taux de lipides, et améliorer la fonction du foie. Vous n’avez pas besoin de devenir végétarien pour profiter des bienfaits du soja.

Buvez du Thé Vert, mais pas les suppléments

A woman buys a bottle of iced green tea in a Japanese convenient store.
Tomohiro Ohsumi/Getty Images for NEC Corporation
Tomohiro Ohsumi/Getty Images for NEC Corporation

Le thé vert contient des antioxydants puissants intitulés catéchines. Durant une étude japonaise, les patients qui buvaient cinq à dix verres de thé vert par jour avaient plus de marqueurs sanguins de santé sans leur foie. En 2015, une étude de PLoS ONE a noté que le thé vert calmait les symptômes de la maladie du foie gras.

Néanmoins, les extractions du thé vert (des suppléments utilisés dans les pilules et vitamines de perte de poids) nuisent au foie. D’après l’Institut National de Santé, les extractions du thé vert sont responsables de 20 % des lésions du foie. Si vous ne voulez pas que trop de catéchines détruisent votre foie, buvez le thé.

Mangez du curcuma et votre foie vous remerciera

A glass container of turmeric spills onto a table.
Pixabay/cgdsro
Pixabay/cgdsro

La couleur orange du curcuma dérive d’un produit chimique intitulé curcumine, qui offre aussi plusieurs bénéfices de santé. D’après une recherche de nutrition, la curcumine inhibe les enzymes qui entrainent des dommages au niveau du foie. Ceci pourrait protéger contre la stéatose hépatique, déclare la Recherche Médicale Intégrative.

Comme le thé vert, le curcuma peut léser le foie à fortes doses. En 2018, une femme qui prenait des suppléments de curcuma pendant huit mois a présenté des symptômes d’hépatite. Bien que les enzymes augmentées soient excellentes avec modération, elles doivent être consommées par le biais de l’épice réelle, et non pas en supplément.

Commandez ce plat de Brocoli

A woman smells fresh broccoli at a farmer's market.
Education Images/Universal Images Group via Getty Images
Education Images/Universal Images Group via Getty Images

Parmi les nombreux bienfaits pour la santé qu’offre le brocoli, vous pouvez ajouter le soutien du foie à la liste. Consommer du brocoli peut réduire les chances de développer un cancer du foie chez les souris, d’après le Journal de la Nutrition. Elizabeth Jeffery, professeur à l’Université d’Illinois, recommande de consommer le brocoli avec votre repas si vous le pouvez.

La science a établi que les légumes crucifères, dont le brocoli, pourrait prévenir la maladie du foie gras. Durant une étude en 2015 sur les animaux, les extractions du brocoli ont accéléré la cicatrisation d’une lésion hépatique. Il n’y a pas de raison à ne pas manger plus de brocoli.

Les foies raffolent des légumes

A jar is filled with dried lentils.
Pixabay/PDPics
Pixabay/PDPics

Qu’ont en commun les haricots, les lentilles et les pois ? Ce sont tous des légumes. Ces aliments riches en protéines et en fibres ont un impact positif sur le foie. En février 2019, des scientifiques indiens ont découvert que manger des légumes diminuait les chances d’un individu de développer une stéatose hépatique.

Pour le patient déjà atteint par la maladie, les légumes fournissent une source saine pour le foie en protéines, déclare la diététiste et nutritionniste agréée Annie Guinane. Les chercheurs ajoutent que l’obésité amplifiait le risque individuel de développer une stéatose hépatique, et que les légumes pouvaient aider la personne à réguler le poids tout en supportant son poids.

L’ail peut prévenir les maladies du foie gras

A person places garlic on a scale to weigh.
Sergei BobylevTASS via Getty Images
Natasha Breen/REDA&CO/Universal Images Group via Getty Images

Dans le Jiangsu, en Chine, les résidents ont moins de risques de développer une maladie du foie. Les chercheurs pensent qu’ils doivent cela l’ail. Lors d’une étude réalisée en 2011, les personnes qui mangeaient deux portions ou plus d’ail cru avaient moins de chance de développer une stéatose hépatique. L’ail peut également réduire la masse graisseuse, d’après la Recherche Biomédicale Avancée.

Comme plusieurs aliments qui soutiennent le foie, l’ail atténue le stress oxydatif dans le corps. Dans le Journal de Nutrition et du Bien-être, les chercheurs ont déclaré que les acides aminés trouvés dans l’ail protègent le foie contre les toxines. Comme si on avait besoin de plus de raisons pour manger l’ail !

Le chou contient des composés sains pour le foie

Heads of cabbage are in a pile.
Pixabay/auntmasako
Pixabay/auntmasako

Les légumes crucifères, comme le chou, contiennent un composé naturel intitulé indole. En février 2020, les chercheurs ont annoncé que l’indole pouvait prévenir la maladie du foie gras, et qu’il pouvait aussi annuler certains des effets de la maladie. Une tête de chou fournit 1200 mg de l’indole.

Les scientifiques du Texas A&M AgriLife Research ajoutent que le chou peut réduire l’inflammation dans le foie. L’indole a même des propriétés anticancéreuses, d’après l’Institut National du Cancer. Si vous aimez les légumes verts, vous pouvez essayer de chopper plus de chou et ajouter cela à votre alimentation.

Diminuez la graisse avec une salade d’épinards

Spinach sits in a strainer to be rinsed.
Unsplash/@chiapppa
JUAN CEVALLOS/AFP via Getty Images

Les épinards contiennent une grande quantité de vitamine E, qui est essentielle pour la santé hépatique. En 2013, les chercheurs ont annoncé que la vitamine E pouvait réduire le taux de graisse nuisible dans le foie. À long terme, cela pouvait prévenir la stéatose hépatique, déclare le professeur assistant Danny Manor.

En avril 2019, des chercheurs dans le Journal International des Sciences Moléculaires ont aussi considéré les épinards comme prometteurs. Les épinards ont diminué le poids du foie chez le rat en réduisant le taux de cholestérol et en métabolisant les graisses. Bien que cela n’ait pas d’influence sur l’inflammation, les épinards font toujours une différence dans le foie.

Les myrtilles, l’ultime super fruit

Six containers of blueberries sit in a cardboard box.
Alexander Pohl/NurPhoto via Getty Images
Alexander Pohl/NurPhoto via Getty Images

Les myrtilles ont reçu le surnom de « super fruit » pour leurs pouvoirs antioxydants. D’après les recherches dans le Journal du Monde de Gastroentérologie, les myrtilles pouvaient prévenir et protéger contre la fibrose hépatique. Dans la même année, une autre étude a déterminé que les myrtilles peuvent éliminer le stress du foie.

Les myrtilles peuvent aussi protéger contre certains cancers. Lors d’une étude dans la Chimie Alimentaire, les myrtilles ont inhibé des actions dangereuses dans le foie et les cellules cancéreuses. Consommer les myrtilles peut fournir assez d’antioxydants pour protéger votre foie. Et ils sont juste délicieux !

Profitez de l’avocat avec modération

A woman eats a hard-boiled egg in an avocado.
Ozge Elif Kizil/Anadolu Agency/Getty Images
Ozge Elif Kizil/Anadolu Agency/Getty Images

Comme l’huile d’olive, l’avocat est composé de graisses saines mono insaturées et polyinsaturées. En 2000, des scientifiques de la Société Chimique américaine ont présenté les avantages des produits chimiques dans les avocats. D’après eux, les substances chimiques contenues dans l’avocat ont réduit les dommages hépatiques chez les rats. « En plus d’offrir goût et nutrition, les avocats semblent améliorer la santé du foie », annonce le chercheur principal, le Dr Hirokazu Kawagishi.

Mais avant de faire des toasts à l’avocat chaque matin, sachez que trop n’est pas une bonne chose. Des scientifiques de l’Université de Californie à San Francisco ont découvert que trop de graisses saines pouvaient déclencher une stéatose hépatique. Comme le disent les chercheurs, tout doit être avec modération.

Faites le nettoyage aux canneberges

1_rlm
Pinterest
Pinterest

Dans les études animales, les canneberges entraînent des changements notables sur le foie. Des recherches dans le Journal de Biochimie Nutritionnelle ont annoncé que les canneberges apaisent l’inflammation du foie. Au cours d’une autre étude sur les animaux, les canneberges ont empêché la toxicité et les lésions hépatiques.

Le jus de canneberge peut également nettoyer le foie, selon le Journal de l’Alimentation Médicinale. Les baies augmentent les niveaux de triglycérides, ce qui pourrait accumuler des graisses au fil du temps et provoquer une athérosclérose. Grâce à des taux élevés de vitamine C, les canneberges peuvent également éliminer l’excès de graisse dans le foie.

Méfiez-vous des suppléments à l’extrait de thé vert

GettyImages-146519211-24724
Sean Gallup/Getty Images
Sean Gallup/Getty Images

Les suppléments alimentaires ne sont pas difficiles à obtenir, mais ils peuvent nuire à votre foie à long terme. En 2017, l’Institut National de La santé a mené une étude qui a pu lier les lésions hépatiques aux compléments alimentaires. D’après cette étude, les suppléments de musculation et pour la perte de poids présentent le plus de risques.

Mais ce n’était pas tout. Les effets de certains suppléments contre la dépression, pour la performance sexuelle et les problèmes digestifs ont aussi été signalés. De tous les ingrédients, les deux plus dangereux étaient les stéroïdes anabolisants et, curieusement, l’extrait de thé vert. Parlez-en à votre médecin si vous êtes préoccupé par vos suppléments actuels.

Même les suppléments à base de plantes peuvent être dangereux

GettyImages-537566727-23960
Getty Images
Getty Images

Oui, certains suppléments à base de plantes organiques peuvent léser votre foie. Tout ce qui est entièrement naturel n’est pas forcément non toxique. Lors d’une étude en 2017 en Hépatologie, les chercheurs ont déclaré que les suppléments ont causé pas moins de 16 % des cas de maladies hépatiques dans les huit dernières années. Et pourtant, de plus en plus de suppléments sont vendus chaque année.

Quels sont les suppléments qui posent le plus de danger ? WebMD liste les principaux coupables : l’aloe vera, la consoude, la cascara, le chaparral, l’actée à grappes noires, l’éphédra et le kava. Avant de commencer toute prise de suppléments à base de plantes, veuillez informer votre médecin. Plusieurs d’entre eux peuvent aussi interagir négativement avec les médicaments.

Comme toujours, buvez plus d’eau

GettyImages-1021478966-32926
Kat Wade/Getty Images
Kat Wade/Getty Images

Le foie traite les déchets de votre corps, et il a besoin d’eau pour évacuer les toxines. Par conséquent, toute déshydratation peut détruire le foie. « Au fur et à mesure que le foie perd son hydratation, il perd aussi sa réserve organique, ou ce qu’il utilise pour prendre soin du reste du corps », explique le médecin ostéopathe Michelle Neil-Sherwood.

L’eau améliore non seulement la fonction hépatique, mais elle balaie les tissus toxiques, nettoyant essentiellement l’organe. D’après le site liversupport.com, les meilleurs horaires pour boire de l’eau sont après le réveil, avant les repas, et avant puis après le sport. Ceux-ci vont nourrir votre foie quand vous êtes le plus déshydraté.

Vous avez le droit de boire du café

GettyImages-496781352-67791
Cem Ozdel/Anadolu Agency/Getty Images
Cem Ozdel/Anadolu Agency/Getty Images

Croyez-le ou non, la recherche a prouvé que boire du café pouvait prévenir les maladies hépatiques. En 2016, British Liver Trust a examiné plusieurs études et a conclu que le café pouvait protéger contre la stéatose hépatique, la cirrhose et le cancer du foie. Dans une étude particulière, le fait de boire deux verres ou plus de café par jour a réduit le risque de cirrhose de 66 %.

Cela ne veut pas dire qu’il faudrait que vous preniez trop de caféine. Les cherches se sont mis d’accord qu’une consommation modérée du café est tout ce dont vous avez besoin, une consommation que l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire a défini par trois à cinq verres par jour. Veillez juste à ne pas noyer votre café de sucre !

Limiter le sucre — en particulier le sirop de maïs

GettyImages-1007551782-10759
Cindy Yamanaka/Orange County Register via Getty Images
Cindy Yamanaka/Orange County Register via Getty Images

Vous avez sans doute déjà entendu la phrase de santé « ne mangez pas trop de sucre ». Mais ce que vous ne saviez peut-être pas est qu’un excès en sucre pouvait causer des problèmes. Le plus grand danger est le sirop de maïs à forte teneur en fructose, c’est-à-dire 55 % de sucre de fruits et 45 % de glucose. D’après l’Édition de la santé de Harvard, cette substance chimique pouvait causer plusieurs complications au niveau du foie.

Le foie est le seul organe capable de traiter le fructose contenu dans le sirop de maïs. Par conséquent, ce dernier s’accumule rapidement dans le foie. Grâce à un processus intitulé lipogenèse, les cellules du foie créent de la graisse, ce qui peut éventuellement s’accumuler et causer la stéatose hépatique.

Ne négligez pas la santé bucco-dentaire

GettyImages-668071946-60293
FRED TANNEAU/AFP via Getty Images
FRED TANNEAU/AFP via Getty Images

Sauter une consultation chez le dentiste peut avoir des conséquences plus graves qu’une simple carie. La science suggère qu’il existe une connexion entre la santé des dents et le développement des maladies hépatiques. En 2015, les scientifiques ont examiné treize études et ont remarqué que des maladies buccales se trouvaient chez plus de 70 % des patients cirrhotiques.

Plus de recherches sont nécessaires pour clarifier la relation résidant entre la maladie hépatique et la santé bucco-dentaire. Bien que les chercheurs ne comprennent pas cette connexion, l’inflammation gingivale et dentaire semble retentir sur le foie. Priorisez vos visites chez le dentiste, car celles-ci aideront votre foie également.

Ne vous appuyez pas sur les antalgiques sans ordonnance

kidney-13151
Pinterest/alimubashir00
Pinterest/alimubashir00

Pendant des années, les chercheurs ont alerté la population sur le fait que prendre trop d’antalgiques sans ordonnance peut causer des dommages hépatiques. Le coupable est l’acétaminophène, qu’on trouve dans des médicaments comme le Tylenol et l’aspirine. Lorsque l’acétaminophène se décompose, il produit un composé NAPQI, qui reste inoffensif jusqu’à ce qu’il interagisse avec un composé trouvé dans le foie.

La FDA (Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) recommande une dose inférieure à 325 mg. La dose journalière maximale est de 4000 mg, soit la même quantité qu’une pilule de Tylenol Extra Fort. Pour vous protéger, veuillez vous limiter aux doses recommandées. « Un surdosage, même minime, peut causer des lésions hépatiques », a déclaré la FDA.

Il est probable que vous consommiez trop de sel

GettyImages-1154188384-56180
JOEY MCLEISTER/Star Tribune via Getty Images
JOEY MCLEISTER/Star Tribune via Getty Images

La dose journalière recommandée en sel se situe entre 2000 et 2400 mg. Malheureusement, la plupart consomment plus que cela. Kristen Roberts, professeur clinique de Médecine Interne à l’Université de l’État d’Ohio, déclare que la majorité des Américains consomment plus de 5000 mg par jour.

Comment cela affecte-t-il le foie ? Un régime saturé en sel crée une rétention hydrique, ce qui cause le surmenage puis l’inflammation du foie. Les personnes avec des conditions hépatiques préexistantes se doivent d’adhérer à un régime pauvre en sel. Pour prévenir cela, veuillez faire attention aux aliments transformés qui utilisent souvent le sel comme agent de conservation.

Ne mangez pas d’aliments hyper glycémiques avant de dormir

GettyImages-566354143-28448
Getty Images
Getty Images

Les aliments hyper glycémiques sont ceux qui contiennent un taux élevé en glucides, notamment le pain blanc et les pommes de terre. Leur composition peut entraîner le surmenage du foie, mais surtout lors de la nuit. D’après le Dr George Kosmides, le foie travaille principalement pendant la nuit, et dormir après avoir consommé ces aliments le force à travailler encore plus.

Les aliments qui contiennent les huiles végétales — telles que la margarine et l’huile hydrogénée — peuvent aussi produire cet effet. Au lieu de grignoter des céréales en fin de soirée, vous pouvez opter pour des fruits, des légumes, ou des produits laitiers, conseille le Dr Kosmides. En particulier, les betteraves et les carottes peuvent aider le foie à se reconstituer du jour au lendemain.

Faites du sport chaque semaine — pas juste pendant le régime

GettyImages-1095710076-67283
Paul Aiken/Digital First Media/Boulder Daily Camera via Getty Images
Paul Aiken/Digital First Media/Boulder Daily Camera via Getty Images

Le sport n’est pas juste pour le régime. Il aide aussi votre corps à se purifier, ce qui améliore votre foie. Lors d’une étude chez Biomolecules, les rats qui couraient fréquemment ont e moins de dépôts hépatiques et d’inflammation dans leurs foies. Le sport a même pu prévenir la stéatose hépatique causée par l’alcoolisme chronique.

D’avantages de recherches sont nécessaires pour déterminer combien d’exercice physique est demandé. L’étude s’est focalisée sur l’aérobic, également appelé « cardio », ce qui implique courir, marcher, et nager. En général, essayer de faire du sport au moins deux à trois fois par semaine.

Faites du sommeil une priorité

GettyImages-451788100-28307
Kevin Frayer/Getty Images
Kevin Frayer/Getty Images

On a tous une nuit sans sommeil de temps en temps. Mais si vous passez constamment moins de sept heures de sommeil, votre foie peut souffrir des conséquences. Les chercheurs du Collège de Médecine de Baylor expliquent que l’insomnie chronique crée son propre pool de gènes. Ces gènes interrompent des acides qui favorisent une fonction saine du foie.

L’étude, publiée dans Cancer Cell, conclut qu’une fonction hépatique anormale pouvait promouvoir le développement des cellules cancéreuses. Fait inquiétant, 80 % des Américains voient leur sommeil régulièrement dérangé. Gardez en tête que votre foie travaille principalement la nuit, ainsi veuillez prioriser ces sept à huit heures de sommeil.

Éliminez les boissons sucrées de votre régime

GettyImages-1038813450-74365
Lukas Schulze/picture alliance via Getty Images
Lukas Schulze/picture alliance via Getty Images

Oui, les boissons sucrées sont délicieuses. Mais plus vous en buvez, plus vous pourriez mener votre foie à sa perte. Lors d’une étude en 2015, les chercheurs ont fait le lien entre les boissons sucrées consommées et un risque élevé de survenue de stéatose hépatique. Les sodas diététiques n’ont pas cet effet, déclare une recherche dans le Journal d’Hépatologie.

À quel point faudrait-il fixer la limite ? D’après la recherche chez Pediatric Obesity, boire deux boissons sucrées par jour est dangereux pour votre foie. Vous pouvez remplacer votre thé sucré glacé par du thé sans sucre, et votre jus par de l’eau infusée aux herbes.

Mangez plus de fruits et de légumes

GettyImages-1140025374-99972
Patrick Pleul/picture alliance via Getty Images
Patrick Pleul/picture alliance via Getty Images

Pour l’intérêt de votre foie, vous devriez consommer un fruit et une légume durant chaque repas. Ces produits contiennent des quantités élevées en antioxydants, qui sont essentiels pour la santé hépatique. En 2015, les scientifiques ont pu connecter le stress oxydatif à un risque élevé de maladies hépatiques. Il remplit également le stock naturel des antioxydants que le foie utilise pour se purifier des substances chimiques.

Les aliments riches en antioxydants incluent les myrtilles, les fraises, les épinards, les haricots verts, les artichauts, les betteraves, et le chou frisé. La recherche, publiée dans le Journal Mondial de Pharmacologie Gastro-intestinale et de Thérapeutique, recommande également le curcuma et le thé vert comme sources riches en antioxydants.

Les graisses trans lèsent le foie

GettyImages-564051847-30923
Mel Melcon/Los Angeles Times via Getty Images
Mel Melcon/Los Angeles Times via Getty Images

Les graisses trans artificielles sont des graisses insaturées qu’on trouve dans les huiles hydrogénées (par opposition aux graisses trans naturellement retrouvées dans les produits d’origine animale et laitière). Bien que les graisses trans soient dans plusieurs aliments transformées, elles ne sont pas bonnes pour votre foie. Lors d’une étude réalisée en 2010 par l’Hôpital Pédiatrique de Cincinnati, les chercheurs ont démontré que les graisses trans lèsent votre foie.

En particulier, les gras trans combinées au fructose et au sucrose — ce qui compose beaucoup d’aliments transformés — augmentent le risque de stéatose hépatique chez les souris. D’après BMC Nutrition and Metabolism, les gras trans créent un stress oxydative dans le foie, ce qui cause son inflammation. Cela est une raison de plus pour diminuer la quantité de gras trans présente dans votre régime.

Voilà pourquoi vous devriez faire attention à votre poids

GettyImages-1178100931-12515
Joan Slaking/Education Images/Universal Images Group via Getty Images
Joan Slaking/Education Images/Universal Images Group via Getty Images

Plusieurs personnes voient le poids comme une réflexion de l’estime de soi, tandis que les médecins le voient comme un facteur prédictif de la santé. Une conséquence souvent sous-estimée de l’obésité est le développement de la maladie du foie gras (NAFLD). N’oubliez pas qu’un poids « malsain » varie d’une personne à l’autre.

La maladie du foie gras basée sur le poids se distingue de celle causée par l’alcoolisme. Mais d’après les médecins, elle cause le même taux de dommages hépatiques, même chez les patients qui n’ont jamais bu d’alcool. Manger sainement et maintenir l’exercice physique va prévenir cette maladie. Discutez avec votre médecin de votre intervalle sain de poids.

Il est temps de combattre le stress chronique

GettyImages-1155762175-61139
DUANE BRALEY/Star Tribune via Getty Images
DUANE BRALEY/Star Tribune via Getty Images

Le cerveau et le corps sont tellement liés qu’un stress prolongé peut causer des maladies physiques, notamment des maladies hépatiques. En 2015, les chercheurs de l’Université d’Edinburgh ont découvert que ceux qui souffrent de stress psychologique ont plus de malchance de développer une stéatose hépatique. « Le stress psychologique » inclue l’anxiété et la dépression.

Des découvertes plus anciennes soutiennent cette conclusion. D’après le Journal Mondial de Gastroentérologie, le stress augmente l’inflammation ce qui peut conduire à la cirrhose. Alors que le stress n’est pas une habitude quotidienne en soi, ne pas le traiter peut endommager votre foie à long terme.

Est-ce que vous consommez assez de Vitamine B12 ?

GettyImages-866755524-49220
Justin Sullivan/Getty Images
Justin Sullivan/Getty Images

La vitamine B12 est essentielle pour une fonction hépatique saine. Elle facilite l’écoulement de la bile dans le foie et réduit les chances de développer une maladie hépatique et une hépatite. La dose journalière recommandée en vitamine B12 est de 2,4 µg. Plusieurs personnes acquièrent cette dose à travers des aliments comme les œufs, le thon, le bœuf, le fromage, le poulet, et le porc.

Si vous suivez un régime végétarien ou végan, en revanche, vous risquez une déficience en vitamine B12. Quelques céréales pour le petit-déjeuner ainsi que le riz blanc sont fortifiés en vitamine B12. Si vous avez en dessous de 50 ans, vous pouvez ne pas avoir besoin de suppléments, mais parlez-en à votre médecin si vous êtes inquiets.

Faites attention à ne pas trop boire

GettyImages-454224122-20914
Justin Sullivan/Getty Images
Justin Sullivan/Getty Images

L’alcoolisme chronique reste la cause principale de la maladie du foie gras. D’après la Fondation américaine Hépatique, 15 % des buveurs chroniques d’alcool développent une fibrose hépatique, précurseur des maladies hépatiques et du cancer. Une fois que vous êtes atteints de cirrhose, votre seul remède est de limiter votre prise d’alcool.

« N’importe quelle quantité qui est « trop » pour vous peut résulter en une inflammation continue [du foie] et un surmenage », explique le gastro-entérologue Dr John Iskander. Si vous êtes légalement adulte, il est possible de boire avec modération. Mais faites attention à ne pas exagérer pendant vos sorties de nuit.

Éteignez-la cigarette

GettyImages-1165966236-68822
Pedro Fiúza/NurPhoto via Getty Images
Pedro Fiúza/NurPhoto via Getty Images

Fumer nuit non seulement à vos poumons ; mais aussi à votre foie. D’après une étude réalisée en 2018 par le Journal Américain de Gastroentérologie, fumer augmente le risque de stéatose hépatique de plus de 46 %. Plus l’habitude est dominante, plus le risque augmente.

Comme toute habitude destructrice du foie, fumer augmente le stress oxydatif. Alors que le foie dégrade les toxines, ces substances chimiques dangereuses tuent les cellules hépatiques saines. Si vous êtes à risque de développer une maladie hépatique, vous devriez prendre les choses en main. Le plus tôt possible.

N’ignorez pas votre cholestérol

GettyImages-525439548-70661
NurPhoto/NurPhoto via Getty Images
NurPhoto/NurPhoto via Getty Images

Malheureusement, plusieurs régimes occidentaux incluent un taux élevé en cholestérol. Si vous ignorez combien vous en mangez, vous pouvez être à risque de développer une maladie du foie. Surtout, le LDL est le « mauvais » cholestérol qui dépose la graisse autour du foie, tandis que le HDL est le bon type. Trop de LDL peuvent causer une maladie hépatique, ce qui, par conséquent, crée plus de LDL.

Même si le foie métabolise normalement le cholestérol, l’excès de ce dernier peut s’accumuler et créer la dangereuse NAFLD. Au fur et à mesure que votre foie galère à métaboliser le cholestérol, il crée plus de cholestérol. Si vous avez déjà un taux élevé de cholestérol, vous devriez surveiller ce dernier, car vous avez un plus grand risque de développer une maladie du foie.