Un manoir est à vendre pour 10$, et personne ne veut l’acheter

Seules quelques personnes ont le privilège de posséder un manoir. C’est amusant de se prélasser au bord d’une immense piscine ou dans une salle de cinéma privée qui se trouve au sous-sol.

Cela dit, que feriez-vous si une maison valant plusieurs millions de dollars était à vendre pour moins de 20$ ? Un manoir vieux de 111 ans dans le New Jersey a été mis en vente pour 10$. Mais il y a un gros hic.

La région métropolitaine n’est pas bon marché

The Metropolitan Area Is Not Cheap
Realtor.com
Realtor.com

Il est quasi-impossible de trouver une maison à un prix raisonnable dans la région métropolitaine de New York. Selon les récentes annonces de Zillow, le prix moyen des maisons en vente dans la région est de 342 000 $. Ce n’est pas exactement « bon marché » pour la plupart des personnes.

Quand un magnifique manoir a été mis en vente pour 10 $, les acheteurs potentiels ont afflué pour le visiter. Bizarrement, personne n’a fait d’offre sur la bâtisse. Il vous sera difficile de croire pourquoi le manoir n’a jamais trouvé d’acheteur.

La propriété est située à Montclair, New Jersey

The Property Is Located In Montclair, New Jersey
Realtor.com
Realtor.com

Le manoir de style colonial vieux de 111 ans est situé dans la ville de Montclair, New Jersey. C’est l’endroit idéal pour une famille qui recherche une belle maison. Le quartier est entouré de grandes écoles, de clubs de sports, de boutiques et de restaurants, et avec un sol vert (enfin, jusqu’à ce que l’hiver vienne).

Le manoir est même situé sur une route appelée Pleasant Avenue. Si ce n’est pas un argument de vente ça !

La vie en banlieue avec un goût de la ville

Suburban Life With A Taste Of The City
Realtor.com
Realtor.com

Le comté d’Essex de Montclair compte 37 669 habitants. C’est un parfait nombre d’habitants si vous n’êtes pas trop citadin, mais que vous ne voulez pas vivre dans une petite banlieue. Il est à noter que Manhattan n’est qu’à 45 minutes en voiture.

Alors pourquoi les personnes ne sautent-ils pas sur une telle occasion de vivre tout près de New York, dans un manoir et une ville tranquille ? Découvrez cela en continuant votre lecture !

Tout d’abord, un peu d’histoire sur le manoir

First, A Little History Of The Mansion
Realtor.com
Realtor.com

L’architecte renommé Dudley S. Van Antwerp a construit le manoir en 1906. Van Antwerp a ouvert son bureau d’architecture en 1900, et à partir de là, il a construit la célèbre église sur Montclair Wachtung Avenue ainsi que le Yacht Club à Bayside, Long Island.

Alors, quelle est la particularité de ce manoir ? Il est beau et est construit sur un immense terrain. Mais pourquoi vouloir vendre un manoir pour seulement 10$ ?

La maison de style colonial est bien plus qu’un manoir

The Colonial-Style House Is More Than Its Outward Appearance
Realtor.com
Realtor.com

Le manoir a une superficie de plus de 1 200 mètres carrés, ce n’est donc pas vraiment une ‘petite’ demeure. Cette superficie n’inclut même pas toutes les commodités autour de la propriété. L’intérieur se compose de six chambres à coucher et de trois salles de bain. Pour faire simple : c’est immense dedans !

Les nouveaux acheteurs pourraient transformer ces pièces en tout ce qu’ils veulent. Les possibilités sont infinies ! Si le manoir n’avait pas de bibliothèque, ça serait la première qu’on construirait.

En parlant de commodités …

Speaking of Amenities!
Realtor.com
Realtor.com

Mis à part le manoir, les alentours sont magnifiques aussi. La maison est construite sur environ 1 hectare de terrain, ce qui offre beaucoup d’espace pour tout et n’importe quoi en ce qui concerne un réaménagement.

Le manoir est doté de son propre court de tennis privé et d’un belvédère, ainsi qu’une remise. Des rénovations pour faire une salle de jeux dans la maison seraient incroyables. Inutile de dire que la propriété a de très bons arguments de vente.

Le coût réel de la propriété

The Real Cost Of The House
Realtor.com
Realtor.com

Compte tenu de l’emplacement du manoir (banlieue nord-est), et sans parler de la ville dans laquelle il se trouve, le manoir devrait être vendu pour beaucoup plus que le prix d’un Big Mac…

En réalité, le prix réel du manoir devait être autour de 1.35 millions de dollars. Certains peuvent dire que c’est cher, mais c’est un manoir situé dans une superbe ville qui dispose déjà de maison moins grande à plusieurs millions de dollars. Donc…

Le manoir a une importance historique

The Mansion Holds Historical Significance
YouTube/letmeknow
YouTube/letmeknow

Outre le célèbre architecte, le manoir abritait Aubrey Lewis, le premier athlète afro-américain à devenir capitaine de l’équipe de football de Notre-Dame. L’arrière irlandais est reconnu comme l’un des plus grands athlètes de l’État, et son ancien lycée à Montclair a même nommé son complexe sportif Aubrey Lewis.

En raison d’un problème cardiaque qu’il avait depuis sa naissance, Lewis n’a pas pu poursuivre de carrière dans le football et a été obligé de prendre un autre chemin.

Aubrey Lewis a fait de nombreuses premières

Aubrey Lewis Did Many Firsts
YouTube/letmeknow
YouTube/letmeknow

Être le premier capitaine afro-américain ne suffisait pas pour Aubrey, Lewis a ensuite rejoint le FBI dans le cadre d’un programme incluant des Afro-Américains.

Même après sa riche carrière, Lewis est rentré chez lui à Montclair pour s’installer avec sa famille. Lorsqu’il est décédé en 2001 suite à des complications cardiaques, le groupe immobilier BNE a acheté son domaine, prévoyant de construire huit maisons sur la propriété. Ce plan est tombé à l’eau très vite.

Le groupe immobilier avait un plan pour le manoir

The Real Estate Agents Have A Plan Up Their Sleeves
YouTube/letmeknow
YouTube/letmeknow

Lorsque BNE a acheté la propriété, ils ont conclu un accord avec la Commission de préservation historique de Montclair pour préserver le domaine, en raison de son importance historique et son statut de maison de célébrité. Par conséquent, ils n’ont pas été en mesure de construire sur le terrain et leur plan initial pour la propriété a échoué.

Les agents immobiliers sont intelligents et ils avaient un plan B. Ils ont mis le manoir en vente pour seulement 10 $, mais avec un gros hic.

Il semble qu’il y ait une bonne raison pourquoi le manoir n’est pas acheté

It Looks Like There's A Good Reason People Aren't Buying
Realtor.com
Realtor.com

Quelle vente pourrait être suffisamment mauvaise pour que les personnes refusent d’acheter un magnifique manoir pour à un aussi bas prix ? A vrai dire, le manoir ne peut pas être ‘habité’ là où il se trouve actuellement, à Monclair.

Ce qui veut dire que la personne qui achète le manoir pour 10$ devra également débourser une grosse somme pour le déplacer vers un autre endroit. C’est tout à fait logique que personne ne veuille l’acheter !

Malheureusement, l’acheteur potentiel n’aura pas le choix

Unfortunately, The Potential Buyer Won't Have a Choice
Realtor.com
Realtor.com

Carmen Warren de Montclair a dit : « Où vais-je le mettre ? Pourquoi voudrais-je acheter une si grande propriété sans savoir où la mettre ? Ça fait beaucoup en déplacement. » Personne ne saurait être plus d’accord que ça !

Le problème est que quiconque achète la résidence n’a pas le choix. Les fonctionnaires de la ville de Montclair ont approuvé cette demande de lotissement aux conditions strictes que si le manoir était vendu, il devrait être déplacé.

Le déplacement de la maison n’est pas la seule disposition

Moving The House Isn't The Only Stipulation
Realtor.com
Realtor.com

Celui qui achète le manoir sera non seulement responsable de déplacer la résidence à moins de 400 m de son emplacement actuel, mais devra également payer tous les frais avec (déplacement, rénovation, réaménagement de l’endroit, etc.).

L’acheteur devra également effectuer tous les travaux nécessaires avant de soulever le manoir, et de sa poche. Ça sera cher, très cher. Mais, comparé au prix réel du manoir sur le marché, il se pourrait que ce soit une bonne affaire.

Quelques centaines de milliers de dollars devraient faire l’affaire

A Few Hundred Thousand Should Do The Trick
Realtor.com
Realtor.com

En raison de l’âge du manoir, le vendeur offre 10 000 $ pour aider à toutes les rénovations qui doivent être faites dans toute la propriété. C’est une offre généreuse, à première vue, mais quand vous pensez à tous les travaux nécessaires en plus du déplacement, le coût est astronomique.

Le coût total est estimé à environ 200 000 $, ce qui est toujours moins que ce que vaut le manoir, mais c’est tout de même beaucoup d’argent !

Les autres coûts ne sont pas négociables

The Other Costs Are Non-Negotiable
Realtor.com
Realtor.com

Y compris les frais de déplacement, l’acheteur devra effectuer des contrôles de peinture au plomb et d’amiante. Vu l’âge du manoir, c’est une préoccupation qui ne doit pas être négligée.

Laurena White, agent immobilier pour Prominent Properties Sotheby’s International Realty, a déclaré : « En plus du déplacement, tout type de réparation et de rénovation se doit d’être conforme aux directives historiques. Ce genre de rénovation/réparation n’est pas bon marché. » La personne qui achètera ce manoir sera certainement une passionnée d’histoire !

Comment déplacer une maison ? Il faut le faire soigneusement

house being moved on a truck
YouTube/Joel Karayannis
YouTube/Joel Karayannis

Supposant qu’il n’y a pas de coût de déplacement, ni même de rénovation. Comment est-il possible de déplacer une aussi grande maison ? Il y aura certainement des dégâts sur la route de la maison, et on ne parle pas seulement des arbres qui seront touchés, coupés, à terre, etc. Ça ne sera pas beau à voir.

Aussi étrange que cela puisse paraître, déplacer une maison entière n’est pas vraiment nouveau et, dans certains cas, peut être financièrement avantageux pour les propriétaires.

Déplacer une maison n’est pas si rare que ça

Relocating A Home Is Not Unheard Of
YouTube/letmeknow
YouTube/letmeknow

En 2007, Julie et Randy Olson de Brook Park, dans le Minnesota, ont déplacé leur maison après que sa valeur a soudainement chuté et ils n’ont pas pu obtenir de prêt pour en construire une nouvelle.

Heureusement, l’un de leurs amis vendait sa propriété pour 1 $ (encore moins cher que 10 $ !) pour fournir son aide à une réserve naturelle. Les Olson ont acheté la propriété et y ont déplacé leur maison à Brook Park pour 22 000 $ — une fraction de la valeur de la propriété.

Le déplacement d’une maison pourrait être financièrement avantageux

Relocating A House Could Be Financially Beneficial
Realtor.com
Realtor.com

Si l’histoire des Olson est à prendre comme une certaine inspiration applicable au problème du manoir, le déplacement d’une maison est possible et peut être financièrement avantageux si vous y parvenez à le faire de manière intelligente.

Sans compter qu’une fois déplacer, vous n’aurez plus jamais à vous soucier de ces coûts. Vous aurez certainement à arranger un truc à droite et à gauche, mais pas plus.

Tout cela pourrait être à vous !

All Of This Could Be Yours!
Realtor.com
Realtor.com

Pensez-y, si vous avez l’argent. Vous pouvez avoir ce magnifique manoir qui vaut dans les 1,35 million de dollars ainsi qu’un petit morceau de l’histoire américaine. Le tout à un prix étonnamment bas.

Vue d’ensemble : une belle maison, un excellent emplacement en banlieue, une belle histoire à raconter à des amis lors de tout rassemblement et beaucoup d’espace pour les recevoir ! Tout ce que vous avez à faire est de regarder un film à la maison au lieu d’aller au cinéma !

La maison a été démolie en 2018

The House Was Demolished In 2018
YouTube/letmeknow
YouTube/letmeknow

Malheureusement, en raison du manque d’acheteur potentiel, la maison a été malheureusement démolie en mai 2018. En raison de l’accord du lotissement, la maison n’avait plus aucun but d’être à son emplacement et la ville a fini par reprendre le terrain pour l’utiliser.

Là où se trouvait autrefois le manoir colonial, il y a maintenant un huit maisons unifamiliales nommées « The Collection ». Ils ont gardé un peu d’histoire en renommant la route Lewis Court.

Une maison d’apparence ordinaire en Ontario

century-old-mystery-2-99261
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Deux agents immobiliers, Gladys et Carla Spizzirri, ont eu le choc de leur vie en se présentant dans une propriété. Elles avaient entendu des rumeurs à ce sujet, et maintenant le moment était venu de voir si elles étaient vraies ou non. La maison située au 148, rue Jane à Toronto, en Ontario, était tout à fait normale vu de l’extérieur.

Les voisins ont déclaré que peu de personnes ont vu l’intérieur de la résidence. La même famille y vivait depuis très longtemps. Personne ne prêtait attention à l’endroit jusqu’au jour où ces agents immobiliers ont reçu un appel inhabituel à propos de la maison.

Un appel téléphonique qui a tout changé

century-old-mystery-6-85499
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Gladys et Carla Spizzirri connaissaient le marché de l’immobilier comme le fond de leur poche. Vu leurs années d’expérience, elles pensaient avoir tout vu en allant travailler au bureau ce jour-là.

Mais tout était sur le point de changer lorsque le téléphone du bureau sonna. La voix à l’autre bout de la ligne avait une proposition très intéressante pour elles qui a beaucoup intrigué les agents immobiliers. Une de ces propositions difficiles à manquer pour une personne normale.

Les agents immobiliers avaient l’habitude de remonter par le bas

century-old-mystery-3-24760-86081
Facebook/@gladys.spizzirri
Facebook/@gladys.spizzirri

Les deux sœurs n’avaient pas toujours travaillé ensemble mais elles ont finalement décidé d’unir leurs forces car elles s’entendaient bien professionnellement. Elles ont réparti leur travail de manière égale, l’une trouvant activement de nouveaux clients et des annonces tandis que l’autre s’occupait des finalités avec les clients existants.

Les deux femmes avaient l’habitude de devoir travailler dur pour conclure des ventes, mais quelque chose à propos de cet appel téléphonique leur faisait sentir que la mission serait encore plus difficile.

La personne au bout de la ligne était une femme de 96 ans

oldlady_nsy-83932

La personne s’appelait Joyce et elle a dit qu’elle envisageait de mettre sa maison en vente. La voix de Joyce semblait hésitante, peut-être même réticente, mais les mots qu’elle prononçait insistaient sur le fait qu’elle aimerait vendre sa maison.

Il était évident que Joyce n’avait pas fait beaucoup de recherches en voulant vendre sa maison. Les sœurs ont demandé pourquoi elle hésitait et Joyce a insisté pour que les agents immobiliers viennent voir la maison avant de décider de la mettre en vente.

Quelque chose de caché

jane-street-toronto-ontario-81436
Twitter/@interiors-vintageous-now
Twitter/@interiors-vintageous-now

Certaines des choses que Gladys et Carla Spizzirri avaient vues et expérimentées dans leur travail d’agents immobiliers feraient fuir d’autres personnes et la maison de Joyce n’est pas différente. Mais elles avaient de l’expérience et étaient préparées à tout ce qu’un client pourrait leur dire.

Ou alors, c’est ce qu’elles pensaient croire… Une fois qu’elles ont finalement pu voir la maison de Joyce, elles ont réalisé que ce n’était pas une affaire comme les autres.

Les agents immobiliers sentaient que Joyce cachait quelque chose

century-old-mystery-8-77575
Toronto.com
Toronto.com

Généralement, les personnes sont enthousiastes lorsqu’elles contactent un agent immobilier. Un déménagement est probablement une bonne chose et les personnes sont optimistes quant à l’entrée dans une nouvelle période de la vie. Mais Gladys et Carla n’ont rien détecté de tout cela chez Joyce.

En fait, elles ont eu l’impression que la femme au téléphone pouvait même leur cacher des choses. Certaines personnes essaient de cacher des problèmes avec la maison qu’elles vendent, afin d’obtenir un meilleur prix. Les sœurs étaient curieuses de savoir ce que Joyce pouvait bien cacher.

Leur devise : s’attendre au pire, espérer le meilleur

century-old-mystery-11-27054
Pinterest/@deanmayken
Pinterest/@deanmayken

Joyce avait dit aux sœurs qu’elle avait vécu dans sa modeste maison pendant les 70 dernières années, mais qu’elle ne l’avait pas beaucoup entretenu. Il y avait eu une rénovation de cuisine il y a des années, mais c’était tout. C’était un mauvais signe.

Une bonne approche à presque tout dans la vie est d’espérer le meilleur, mais il faut toujours être prêt au pire. En tant qu’agents immobiliers de longue date, Gladys et Carla Spizzirri avaient l’habitude d’adopter cette attitude lors de la première visite d’une maison. Pourtant, elles craignaient d’entrer dans un dépotoir qui était daté et moches.

Il était temps de découvrir à quel point la maison de Joyce était mauvaise (ou bonne)

century-old-mystery-7-22517
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Habituellement, lorsqu’un propriétaire essaie de cacher quelque chose à propos de la maison qu’il vend, c’est en raison d’un problème de moisissure ou d’un sous-sol qui fuit. Ce n’est pas nouveau que quelqu’un essaye de garder secrets de petits problèmes auprès des agents immobiliers.

Ce n’était cependant pas une transaction immobilière ordinaire. Le secret que Joyce cachait à Carla et Gladys était en fait beaucoup plus gros que la normale. Et c’était une expérience que les agents n’avaient jamais expérimentée au cours de leurs années de carrière.

Il était temps d’inspecter la maison

century-old-mystery-12-16992
Twitter/@AryabhangyDoors
Twitter/@AryabhangyDoors

Qu’est-ce que Gladys et Carla pourraient trouver en ouvrant la porte de la maison de Jane Street ? L’inquiétude augmente au fur et à mesure de la date de la visite de la maison s’approche.

Le fait que Gladys, 96 ans, ait vécu seule pendant si longtemps n’a pas aidé, car elle n’aurait probablement pas été en mesure d’entretenir très bien la propriété. Les Spizzirri se sont préparées au pire : une maison tellement en mauvais état, qu’il serait impossible de la vendre.

Personne n’aurait pu les préparer à cela

century-old-mystery-16-13317
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Le jour de la visite de la maison était enfin arrivé et les sœurs Spizzirri se sont rendues au 148 Jane Street pour découvrir le mystère de la maison de Joyce. Rien n’aurait pu les préparer à ce spectacle étonnant alors qu’elles ouvraient la porte d’entrée et mettaient les pieds à l’intérieur de la bâtisse pour la toute première fois.

En réalité, c’était une véritable surprise, que ce soit la maison de l’intérieur ou de l’extérieur.

Une capsule temporelle déguisée en maison

century-old-mystery-17-47890
Pinterest/@wendycorreen
Pinterest/@wendycorreen

Jusqu’à présent, les seules informations que Gladys et Carla avaient pu obtenir de Joyce sur la maison étaient une adresse et une photo assez basique de la façade. Rien à ce sujet ne semblait être remarquable, sauf éventuellement pour le prix alléchant de revente si la maison était en bon état.

Elles n’auraient jamais pu s’attendre à être confrontées à un spectacle aussi inhabituel une fois la maison devant elles. C’était un véritable choc de découvrir la maison.

Des exclamations très caractérisées

century-old-mystery-18-44363
Pinterest/@HouseBeautiful
Pinterest/@HouseBeautiful

Gladys et Carla s’attendaient à une des deux choses concernant la maison de Joyce. La première, et c’était la plus probable, était que la maison était dans un très mauvais état. Peut-être même qu’il y aurait des ordures dedans, jetées par des personnes.

La deuxième était de trouver une maison ordinaire, à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais les sœurs s’étaient complètement trompées. La maison était en très bon état, et elle était tout sauf ordinaire.

Un petit bijou de maison

century-old-mystery-19-65145
Pinterest/@misst0pia
Pinterest/@misst0pia

Inutile de dire que Gladys et Carla étaient très excitées après avoir finalement vu la maison de Joyce. Soudainement, le prix de revente de la maison était supérieur à leur estimation initiale.

Joyce était une femme très à cheval sur l’entretien de sa maison, et celle-ci était comme dans un cocon depuis les années 40. C’était à cette époque où Joyce avait emménagé pour la première fois dans la maison et a commencé à la décorer et à la remplir. Tout avait l’air en excellent état.

De plus en plus profond

century-old-mystery-20-72622
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Alors que Carla et Gladys exploraient toutes ébahies la maison de Joyce au 148 Jane Street, elles réalisèrent quelque chose : chaque pièce était encore plus impressionnante que celle qu’elles venaient de quitter. En fait, c’était la maison avec cet âge la mieux préservée qu’elles aient pu voir de toute leur carrière.

La maison était pratiquement un musée sur la vie de Joyce, et maintenant les sœurs comprenaient pourquoi elle avait hésité à la vendre.

Les acheteurs apprécieront-ils la maison ?

century-old-mystery-21-82536
Pinterest/@Housekaboodle
Pinterest/@Housekaboodle

Il y avait un inconvénient potentiellement gros à la maison de Joyce. Elle avait décoré sa maison dans un style très féminin, avec beaucoup de rose et de violet, de même que des tissus en dentelle. Cela pourrait être problématique pour la revente si les acheteurs ne veulent pas trop débourser pour la rénovation.

Que devaient alors faire les agents immobiliers ? Redécorer la maison coûterait un bras, ce qui réduirait leur marge bénéficiaire, et de beaucoup.

La grâce salvatrice de la maison

century-old-mystery-22-98577
Pinterest/@katherinesmcbri
Pinterest/@katherinesmcbri

Après avoir vu pièce après pièce, du rose vers le violet, Gladys et Carla étaient sur le point d’être de nouveau ébahies en entrant dans le sous-sol. Et voilà, la magnifique maison de Joyce avait une « Bat Cave » au sous-sol.

Cet espace était probablement réservé à son mari pour s’évader du reste du monde. Il comportait des boiseries, un bar et des meubles neutres. Le mari de Joyce a sûrement dû passer des heures dans ce petit coin de paradis masculin.

La cour était une…déception pour peu dire

century-old-mystery-23-27950
YouTube/STR Noticias
YouTube/STR Noticias

Il est tout à fait normal de s’attendre à ce qu’une maison comme celle-ci ait une cour, ou un genre de « jardin secret ». Mais ce n’était pas le cas pour la maison de Joyce. La cour était tout à fait normale. Il y avait du gazon synthétique et une petite remise.

C’était décevant mais pas un facteur décisif. Maintenant, Gladys et Carla avaient juste besoin d’un inspecteur en bâtiment professionnel pour vérifier la maison.

Inspection de la bâtisse

century-old-mystery-24-75124
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Tout professionnel de l’immobilier peut vous dire que même les plus belles maisons peuvent avoir de nombreux problèmes cachés. Des problèmes, allant de petits à gros, comme des dégâts d’inondations, de la moisissure, etc. Chaque maison a un problème ou deux, qui est souvent caché par les propriétaires.

Carla et Gladys étaient convaincues que la maison de Joyce était en très bon état. Même ainsi, elles savaient que rien n’était sûr avant l’inspection d’un professionnel du bâtiment.

Ce qui se cache

century-old-mystery-25-79015
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Après une attente interminable, les inspecteurs en bâtiment sont finalement arrivés au 148 Jane Street et se sont mis au travail. Les professionnels ont soigneusement vérifié chaque centimètre carré de la maison de Joyce, à la recherche de toute surprise cachée qui pourrait faire capoter la vente de la maison.

Il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. La maison était dans un état presque parfait, pratiquement identique à l’époque où Joyce avait emménagé pour la première fois. Il était temps de mettre en vente la maison et de lui trouver un nouveau propriétaire !

Sur le marché

century-old-mystery-26-22336
YouTube/@watchzozo
YouTube/@watchzozo

Comme vous pouvez l’imaginer, Gladys et Carla étaient impatientes de mettre cette maison sur le marché le plus tôt possible. En fait, elles l’ont mise en vente le jour même de l’inspection. Leur prix demandé : seulement 699 000$.

Les enchères ont rapidement commencé. Tous ceux qui ont vu la maison ont été étonnés par son intérieur et ont voulu l’acheter le plus vite possible, même si ces personnes n’étaient pas sur un projet d’acheter une maison.

La maison en vente sur 148 Jane Street a fait le buzz

century-old-mystery-27-88304
Pinterest/@HGTV
Pinterest/@HGTV

Alors que la nouvelle se répandait sur l’état de la maison de Joyce, l’histoire a commencé à attirer une attention particulière. Elle a été reprise par la presse et est devenue une histoire faisant un gros buzz. Les personnes étaient absolument obsédées par la maison.

En fait, beaucoup de personnes qui ont vu la maison ont estimé qu’elle devrait être transformée en un musée des années 40, au lieu d’être habitée. Mais Joyce a ensuite révélé qu’elle avait, en réalité, fait un changement dans la maison pendant qu’elle y vivait.

Qu’avait fait Joyce ?

century-old-mystery-28-28915
Pinterest/@kasswithak
Pinterest/@kasswithak

Beaucoup de nouveaux fans de la maison étaient sidérés de constater qu’elle était restée intacte depuis les années 40. Certains d’entre eux ont été déçus lorsque Joyce avait révélé que la cuisine a été rénovée durant les années 60.

La raison est que Joyce voulait une touche de modernisme dans ses appareils de cuisine qui commençaient à montrer leur âge, ce qui est tout à fait normal en somme. Depuis, la cuisine n’a pas changé du tout.

Quelle est la prochaine étape pour Joyce ?

century-old-mystery-29-58320
Pinterest/@HGTV
Pinterest/@HGTV

Joyce avait toujours aimé le design d’intérieur et avait meublé sa maison exactement comme elle le voulait. Alors pourquoi était-elle prête à la quitter après 70 heureuses années dans sa maison ?

Eh bien, Joyce était enfin prête à prendre sa « retraite ». Elle allait emménager dans une maison de retraite et profiter des années qui lui restées dans le confort, la détente et la paix. Même avec ce plan, il était tout de même difficile de quitter une aussi belle maison.

Que réserve l’avenir ?

century-old-mystery-30-39733
Pinterest/@HGTV
Pinterest/@HGTV

Lorsque Joyce et son mari ont emménagé dans la maison en 1942, c’était une époque très différente. Les choses ont beaucoup changé depuis. Donc, une question que tout le monde se pose à propos de la maison de Joyce est de savoir si les nouveaux propriétaires la garderont comme elle est maintenant, ou voudront plutôt la moderniser.

Les nouveaux propriétaires, bien entendu, auront le droit de faire ce qu’ils voudront de leur propriété. Ceux d’entre nous qui apprécient l’histoire espèrent seulement qu’ils feront un effort pour que les choses restent les mêmes.