Ce que ces pêcheurs ont trouvé sur un iceberg les a stupéfaits

Les sorties de pêche quotidiennes sont pénibles. Vous devez vous réveiller tôt, puis vous tenir dehors aussi tard que possible en luttant contre la fatigue.

Pour ces trois amis pêcheurs, leur voyage quotidien est devenu une incroyable opération de sauvetage. Quand ils ont vu quelque chose sur un iceberg isolé, ils ne savaient pas ce que c’était, mais qu’ils devaient agir. L’histoire qui suit vous fera chaud au cœur.

Tout a commencé sur un bateau

GettyImages-913061156-87796
Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images
Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images

Trois homme, Mallory Harrigan, Cliff Russell et Allan Russell, ont toujours aimé aller pêcher ensemble. Le trio aimait tellement ça qu’ils ont même acheté un bateau ensemble pour démarrer leur propre entreprise de pêche commerciale.

Vivant au Canada, ils savaient quel type de poisson ils pouvaient attraper et lesquelles intéresseraient les marchés locaux et les restaurants. Ce qu’ils ne savaient pas, par contre, était à quoi s’attendre lorsqu’ils ont commencé à naviguer tous les jours dans l’espoir d’obtenir une bonne prise.

Plus qu’une simple affaire

fishing-in-canada-at-night-93732
Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images
Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images

Cliff, Mallory et Allan étaient plus que de simples partenaires commerciaux. Ils étaient amis, et ils s’entraidaient pendant les jours les plus longs et les plus durs. Leur nouvelle entreprise aurait pu mettre en péril cette amitié, mais elle ne l’a jamais fait.

Tous les jours, après des heures passées sur la mer, ils revenaient à la maison avec de nouvelles bosses et des bleus sur le corps. Personne ne se plaignait et personne n’abandonnait. Ils s’aimaient et étaient toujours enthousiastes à l’idée de se présenter au travail le lendemain.

Ce matin fatidique

pre-fishing-check-list-22406
Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images
Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images

Le matin qui allait changer la vie de ces amis pour toujours, Mallory était particulièrement enthousiaste. Elle ne savait pas ce que le destin avait prévu, mais elle avait un bon pressentiment et s’est présentée tôt pour préparer le bateau.

Une fois que tout le monde était là, le trio a passé en revue sa liste de contrôle de prélancement. Il était impératif qu’ils aient tout ce dont ils avaient besoin avec eux sur le bateau. Devoir retourner à terre après la mise à l’eau leur coûterait des heures sur l’eau.

Le départ

GettyImages-673407556-82084
Drew Angerer/Getty Images
Drew Angerer/Getty Images

La préparation du bateau a été la partie la plus facile. Ils aimaient passer le temps à raconter des blagues et des histoires. Ils étaient peut-être de vieux amis, mais tous les matins, cela ressemblait à des retrouvailles de plus de 10 ans.

La partie suivante peut être décrite comme “le calme avant la tempête”. L’eau était calme comme d’habitude puisque le bateau se dirigeait à quelques milles des côtes canadiennes. Ils connaissaient l’endroit idéal pour pêcher le crabe au large des côtes canadiennes.

Laisser tomber les casiers

crab cages ready to be dropped
Paul Grogan/PhotoPlus Magazine via Getty Images
Paul Grogan/PhotoPlus Magazine via Getty Images

Une fois arrivés à destination, les amis ont coupé le moteur du bateau et l’ont laissé tourner au ralenti. Cet endroit était parfait et toujours plein de crabes. Ils ont laissé tomber leurs lignes et ont laissé les casiers traîner sur le fond marin.

C’était la fin de la saison du crabe, et même si les semaines précédentes avaient été fructueuses, ils espéraient sortir en beauté. Depuis le début de leur entreprise, cette année a été la plus réussie. Serait-ce là leur plus belle prise ?

La première prise était un signe des choses à venir

a big haul of crabs
Hong Wu/Getty Images
Hong Wu/Getty Images

Avec les casiers dans l’eau, l’un d’eux dirigeait le bateau pendant que les deux autres s’occupaient des lignes, s’assurant qu’elles ne s’emmêlaient pas. Ils connaissaient cette routine comme leur poche.

Quand les premiers casiers sont apparus, ils n’arrivaient pas à y croire. Leur emplacement avait cartonné de nouveau et il semblait qu’aujourd’hui allait être leur meilleure journée de tous les temps. Ils se sont réjouis, ont vidé les casiers et se sont préparés à tout recommencer.

Bouger vers un nouvel endroit

ocean full of glaciers
DeAgostini/Getty Images
DeAgostini/Getty Images

La journée se passait très bien. Allan, Cliff et Mallory savaient qu’ils avaient une chance de battre leur record de crabes. Ayant terminé au premier endroit, ils ont remis le bateau en route et sont partis pour des eaux plus froides.

Plus ils allaient loin, plus les choses devenaient dangereuses. On pouvait voir des colonies de phoques reposant sur des icebergs. On ne voyait plus d’oiseaux. Mais aussi belle et sereine que fût la scène, elle était aussi pleine de dangers et de surprises.

Iceberg, droit devant!

D’énormes icebergs flottaient librement dans la mer du Labrador. Ce n’était pas l’endroit où il fallait mettre le pilote automatique quand on pêchait. Un mauvais virage pouvait faire de ce périple le dernier auquel le groupe prenait part.

Allan était de quart lorsqu’il a aperçu quelque chose au loin au sommet d’un iceberg. Il montra cela du doigt à Cliff et Mallory. Personne n’arrivait à en distinguer la forme. Mallory pensait que c’était probablement un phoque bronzant à l’écart de la colonie.

Allan ne pouvait pas laisser des phoques endormis couchés

Cliff a suivi la théorie de Mallory. Au cours de leurs aventures ensemble, ils avaient vu beaucoup d’animaux surgir de temps en temps depuis les eaux glacées. Ce n’était rien d’extraordinaire, alors pourquoi Allan agissait-il si bizarrement ?

Il ne pouvait probablement pas vous dire pourquoi, mais il savait quelque chose qui le rongeait. Alors, il dit à ses amis qu’il ne se déplaçait pas comme un phoque ce qui le rendait sceptique. Ils ont regardé à travers leurs jumelles et ne pouvaient qu’être d’accord.

En se rapprochant…

the fishermen got closer to the glacier
DEA/G. Gnemmi/Getty Images
DEA/G. Gnemmi/Getty Images

Même s’ils savaient qu’ils avaient besoin de continuer à pêcher, la curiosité a pris le meilleur du groupe. Ils ne pouvaient pas détourner leur attention de ce qui se trouvait sur l’iceberg. Ils décidaient alors de se rapprocher.

Au fur et à mesure que le bateau s’approchait, le vent s’est levé en même temps que l’air s’est refroidi. Puis ils ont remarqué que l’animal avait de la fourrure. Encore plus effrayant, la fourrure était mouillée. Le pauvre animal devait être gelé ! Ils décidaient alors que tant qu’ils ne savaient pas à quoi s’en tenir, leur partie de pêche était en suspens.

L’enquête

fishermen decide to explore mystery on iceberg
Insights/UIG via Getty Images
Insights/UIG via Getty Images

Les amis s’approchèrent prudemment par bateau. Non seulement ils ne savaient pas quel genre d’animal ils auraient pu trouver, mais ils s’aventuraient dans des eaux inexplorées. Allan était convaincu qu’ils faisaient ce qu’il fallait faire.

Cliff et Mallory n’étaient pas aussi sûrs qu’Allan, mais les amis ont convenu qu’ils devaient enquêter sur la situation. Si c’était un animal en danger, il fallait le sauver. Ils ne pouvaient pas vivre avec sa mort sur leur conscience !

Une approche lente

Fishermen approach glacier
Insights/UIG via Getty Images
Insights/UIG via Getty Images

Le bateau glissait lentement sur l’eau. Les amis surveillaient les côtés du bateau pour déceler tout danger inattendu. Tout gros morceau de glace flottante pouvait endommager le bateau et la dernière chose dont ils avaient besoin était de s’échouer.

Les vagues s’étaient également intensifiées, ce qui faisait bouger le bateau plus que d’habitude. Mallory exhortait ses amis à faire très attention. Ils étaient peut-être agités par ce qu’ils faisaient, mais ils avaient quand même besoin de garder leurs esprits.

Des eaux agitées et un vent fort

crew needed to be extra careful approaching iceberg in choppy water
John Greim/LightRocket via Getty Images
John Greim/LightRocket via Getty Images

Sans prévenir, une forte rafale de vent s’est abattue sur la région. Cela rendait la navigation encore plus difficile. Encore plus effrayant pour le groupe, cette bourrasque inattendue a fait bouger l’iceberg. Comment réagirait l’animal ?

Maintenant, il n’y avait plus seulement la glace pour inquiéter ce groupe. Ils avaient peur que l’animal effrayé saute de l’iceberg. Mallory gardait les yeux rivés sur la pauvre bête. Si le bateau pouvait s’approcher un peu plus, elle pourrait l’identifier.

À la poursuite de l’iceberg

chasing glaciers in dangerous conditions to save an animal
Education Images/UIG via Getty Images
Education Images/UIG via Getty Images

La situation avait pris une tournure dangereuse maintenant que l’équipe était forcée de poursuivre l’iceberg. Ils n’étaient pas seulement préoccupés par leur sécurité, mais aussi par la sécurité de tout ce qui allait et venait sur l’iceberg.

Ils ont dû se déplacer rapidement pour garder le bateau près de l’iceberg. En même temps, ils devaient rester prudents face à l’eau qui les entourait. Pire encore, la journée déjà bien entamée et la nuit allait bientôt tomber !

L’animal commença à prendre forme

Ils se sont finalement approchés assez près de la créature pour commencer à comprendre ce que ça pourrait être. Ils pouvaient voir qu’elle avait quatre pattes et ressemblait à un chien. Mais il n’y avait aucune chance que ce soit l’animal perdu de quelqu’un.

Comme ils l’avaient prédit, le pauvre animal était trempé et frissonnait de façon incontrôlable. Allan, Cliff et Mallory savaient à ce moment-là qu’ils devaient faire tout ce qu’ils pouvaient pour sauver l’animal, même si cela leur signifiait de se mettre davantage en danger.

Animal identifié !

fishermen found arctic fox found on iceberg
Education Images/UIG via Getty Images
Education Images/UIG via Getty Images

Après quelques instants ébahis, les amis ont réalisé qu’il s’agissait d’un renard arctique ! Ils n’avaient pas le temps de comprendre comment il a pu s’échouer. Il était faible et des oiseaux commençaient à l’encercler.

Non seulement le renard risquait de mourir de froid, mais d’autres animaux s’enthousiasmaient pour leur prochain repas. Les compères sont alors passés à l’action pour s’assurer que le petit renard arctique vivrait encore longtemps.

Un dangereux sauvetage

fishermen attempt arctic fox rescue
Gareth Fuller – PA Images/PA Images via Getty Images
Gareth Fuller – PA Images/PA Images via Getty Images

Avec le temps qui s’écoulait, le groupe a dû travailler ensemble pour mettre au point un plan pour sauver le renard. Il n’y avait pas beaucoup de temps, et il y avait encore une grande question à laquelle il fallait répondre.

Le renard ferait-il confiance aux humains en leur donnant sa vie ? Il n’y avait aucun moyen de savoir si cet animal sauvage avait eu des contacts avec les humains auparavant. Cela signifiait qu’en dépit de leurs meilleures intentions, il y avait une réelle possibilité qu’ils ne soient pas en mesure de l’aider.

Le Plan

arctic fox rescue in canada on glacier
Einar Gudmann / Barcroft Media via Getty Images
Einar Gudmann / Barcroft Media via Getty Images

Cliff, Mallory et Allan avaient besoin d’un plan pour leurrer le renard. D’abord, ils ont essayé de parler doucement et de tendre la main pour voir si le renard effrayé allait se mettre à l’abri dans leurs bras.

Le premier instinct du renard était de s’enfuir. Bien sûr, il n’avait nulle part où aller et a fini par regarder les étranges humains qui essayaient de le sauver. Il a refusé de leur sauter dessus et ils ont refusé de partir.

La patience est une vertue

arctic fox doesnt trust fishermen
Erich Thielscher/McPhoto/ullstein bild via Getty Images
Erich Thielscher/McPhoto/ullstein bild via Getty Images

L’attente était en cours. Le renard n’a montré aucun intérêt pour les trois amis. Ils ont continué à s’y intéresser et ont décidé que la meilleure façon de jouer était l’attente.

Leur patience était mise à l’épreuve, mais ils ont refusé d’abandonner. Finalement, au moment où ils allaient craquer, le renard s’est dirigé vers le bateau. Faudrait-il un acte de foi ? Mettre sa confiance entre les mains des humains semblait être la seule façon de survivre.

Renard à bord !

Le renard s’est approché le plus près possible du bateau. Il n’était pas assez fort pour sauter à bord cependant et s’est tourné vers Allen pour obtenir de l’aide. Il le ramassa doucement et le posa sur le bateau.

Les choses n’allaient toujours pas bien. Allan et Cliff ont pris des serviettes pour sécher le renard et le garder au chaud, mais ils hésitaient à le toucher. Un faux mouvement et il pourrait attaquer. Combien de temps allait durer la confiance de ce renard ?

Une tentative d’évasion

arctic fox jumped back in the freezing water
Salvatore Leanza/ClickAlps/REDA&CO/UIG via Getty Images
Salvatore Leanza/ClickAlps/REDA&CO/UIG via Getty Images

Apeuré à mort, le renard décida qu’il avait fait le mauvais choix et sauta du bateau sans prévenir. Tout le monde était stupéfait lorsque l’animal sauvage courut dans l’eau pour rejoindre l’iceberg.

Les trois compères ont suivi le renard jusqu’à ce qu’il manque d’énergie. Allan le ramassa doucement et le remit dans le bateau. Il s’est précipité dans un coin et y est resté, terrifié par la situation dans laquelle il se trouvait.

Loin du gouffre

arctic fox soaking wet after fishermen rescue it from  glacier
Einar Gudmann / Barcroft Media via Getty Images
Einar Gudmann / Barcroft Media via Getty Images

Cette fois, l’équipe devait s’assurer que le renard arctique ne pourrait pas s’échapper. Pendant que Mallory était occupé à piloter le navire vers la maison, Allan et Cliff regardaient attentivement et attendaient le bon moment pour s’approcher.

Ils savaient que s’ils ne pouvaient pas réchauffer le renard — son corps serait en état de choc. Ils ont regardé autour du bateau, essayant de trouver n’importe quoi pour réchauffer et réconforter la petite bête. Mais ils ne la quittaient jamais des yeux.

Un endroit chaud pour se reposer

fox rescue with woodchips for bedding and insulation
Andia/UIG via Getty Images
Andia/UIG via Getty Images

Depuis la barre, Mallory suggère qu’ils trouvent un endroit plus chaud au renard. Cliff et Allan ne trouvaient que de la sciure de bois à utiliser comme litière.

En ramassant les copeaux, ils trouvèrent un bac en plastique dans lequel la mettre. Ça ferait un excellent lit ! Ils mirent alors de la sciure de bois dans la boîte, espérant qu’elle servirait d’isolant, puis la placèrent à l’endroit le plus ensoleillé du bateau.

Mettre le renard au lit

Allan, qui jusque-là était de facto le préposé aux animaux, ramassa le renard arctique et le mit dans la boîte. En quelques secondes, le renard épuisé s’endormit à poings fermés.

Pendant qu’il récupérait, l’équipe a continué de retourner le plus vite possible sur les côtes canadiennes. Le renard allait bien pour l’instant, mais il avait sûrement besoin de soins médicaux pour assurer sa survie.

Pas de repos pour les fatigués

Toujours à 30 minutes du rivage, Cliff prit la relève de Mallory. Il changea de cap, sachant qu’ils n’auraient peut-être pas 30 minutes. Il frappa alors une vague et le renard se réveilla.

Il regarda en haut depuis la boîte, terrifié et épuisé. Cherchant à calmer le renard, Mallory essaya de le nourrir. Ils pouvaient sûrement se passer d’une partie de leur prise du jour. Un bon repas pourrait faire des merveilles pour l’animal s’il était prêt à manger la nourriture des humains.

Tout à terre, rien à la mer

arctic fox ate canned sausages as its first meal in days
Fredrik von Erichsen/picture alliance via Getty Images
Fredrik von Erichsen/picture alliance via Getty Images

Le renard était sec désormais, et la boîte l’avait bien aidé à se réchauffer. Mallory lui offrit du poisson et du crabe, mais il détourna le regard, désintéressé. Il devait bien y avoir quelque chose de bon pour manger.

Mallory décida de regarder dans la réserve de nourriture de l’équipage. Elle trouva des saucisses viennoises qu’elle trempa dans l’eau et posa devant lui. Il la renifla puis l’enfila comme une bête affamée. C’était son premier repas de la journée, voire plus.

Retour à terre

Le renard se rendormit après avoir mangé son repas. Peu de temps après, le bateau accosta à terre. Le bruit finit par réveiller la bête. Mallory resta près d’elle, essayant de la rassurer du bruit qui l’entourait.

Mallory parla doucement au renard. Il n’était pas capable de comprendre ce qu’elle disait, mais peut-être que sa voix aiderait à l’apaiser. Il avait juste besoin de rester calme jusqu’à ce qu’ils aient fini de s’amarrer.

Trouver une maison pour le renard

fishermen attempt to find home for rescued arctic fox
Education Images/UIG via Getty Images
Education Images/UIG via Getty Images

À terre et en sécurité, la prochaine décision que les amis devaient prendre était de savoir ce qu’ils allaient faire du renard. Il était chaud, sec et nourri, ce qui constituait donc la dernière grande étape.

Fidèle à son caractère, Mallory trouva la réponse. Elle se souvenait qu’il y avait un endroit près des quais qui serait parfait pour relâcher le renard dans la nature. Il n’y aurait pas de danger imminent et ils pourraient le voir réintégrer son habitat naturel en toute sécurité.

Une chambre avec vue

Non seulement le nouvel habitat du renard était sécurisé pour lui permettre de retourner dans la nature, mais il était aussi équipé d’une niche pour chien de fortune ! La structure était à 10 minutes du quai et très isolée.

Ils ont fouillé les lieux à la recherche de la niche. Ils savaient qu’il était situé sur les falaises, mais ils ne savaient pas exactement où il se trouvait. Cliff a porté le renard tout le long du chemin, faisant sa part pour le garder en sécurité pendant que les amis terminaient leur mission de sauvetage.

Mission accomplie!

GettyImages-601067736-72676
Arterra/UIG via Getty Images
Arterra/UIG via Getty Images

Ça leur a pris un peu de temps, mais les amis ont finalement trouvé une maison au renard. Comme ils l’avaient fait toute la journée, ils ont laissé le renard face à ses propres décisions. Ils ont placé la boîte près de la maison et ont attendu.

Le renard arctique est sorti de sa boîte, s’est secoué et s’est dirigé vers la maison. Il s’est assis à l’entrée et l’a regardée. À ce moment-là, Mallory, Cliff et Allan savaient tous qu’ils avaient fait quelque chose d’incroyable.